Là où tout semble perdu, un espoir persiste toujours…
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La douceur de vivre. (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alzranak Kisterias

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 10/08/2013

Feuille de personnage
Race:
Âge:
Niveau:

MessageSujet: La douceur de vivre. (Libre)   Ven 1 Nov - 18:43

L'ombre est très limité mais la poussière envahi chaque fibre des poumons du guerrier assis là, son arme tête vers le haut est vieille, le long manche en noyer est lisse comme de l'eau, brillant à force d'être utilisé, une belle hache de fer noir, sa bonne facture ne fait aucun doute mais c'est une arme de barbare et rien ne changera de ce coté là. Son lourd masque d'os couvert de métal brillant est posé contre la tête de cet outils de mort. Les arcades tremblent et la poussière tombe du plafond comme une neige en plein hiver mais celle-ci est âcre désagréable au toucher, elle s'infiltre partout et irrite chaque parcelle de peau non initié. L'épiderme du Draconide n'a cependant pas à souffrir d'une si vaine attaque, il est râpeux, habitué au affres de la nature, il a été forgé au fond d'un désert qui n'a pas de fin. La foule scande le nom de son champion, cette fois il faudra faire attention, toute l'attention de l'arène converge vers la seule issue possible, le draconide se fera tailler en pièce par Ishtar, ce démon qui donne des frissons aux meilleurs guerriers humain que l'ont a amené dans cette enceinte légendaire, un seul petit détail leur échappe, Alzranak n'est pas un homme.

Tandis qu'il grimpe vers la sortie du tunnel, le sol tremble, la colère et la haine sonne comme une douce musique aux oreilles du challenger, un démon ? Qu'importe il périra ce soir et ça rien ne pourrait l'empêché. Les lourdes portes bardées de fer s'ouvre lentement, le soleil pénètre dans cette cavité et les yeux rouge du masque d'os brille d'un regard nouveau. Il s'avance au milieux du cercle de sable couvert de sang à cause des combats précédent avant de souffler bruyament comme l'aurait fait un animal, il est de retour chez lui. Cette petite arène de campagne est connu dans tout le territoire pour son champion incontesté qui n'a jamais voulu rejoindre la capitale, les gradins de bois sont pleins à craquer et les poutres plient dangereusement sous le poids de la foule qui scande le nom de leur champion. Un homme richement vécu se lève lentement dans la tribune d'honneur, la seule en pierre de taille excepté les fondations. D'un simple geste il fait taire la foule.

« Jeune guerrier tu veux défier Ishtar il viendra mais avant prouve que tu es de taille face à lui »

Alzranak se retourne alors que deux guerriers entrent dans l'arène derrière lui glaive en avant, ils sont stupide le draconide n'a même pas besoin de réfléchir. Il agrippe le manche en noyer avant de projeter l'arme qui atteint le premier en pleine poitrine en faisant un bond en arrière. Le draconide se rue en avant et percute le deuxième guerrier après avoir dévié son glaive, la gorge en moins. Tout se passe bien, les deux guerriers sont mort leur sang coule sur le sable chaud de l'arène mais un énorme coup jette le fier combattant sur le coté, il a presque fracturé son masque et retrouve ses esprits rapidement, un piège ! Alors qu'il était occupé avec ces deux idiots le vrai combat avait déjà commencé.

Il est immense, couvert d'une armure intégrale il porte plusieurs coup d'épée que les écailles du dragon dévient difficilement, cette bataille est perdue d'avance sans sa hache il n'a aucune chance. Un coup en finesse déchire le flanc d'Alzranak et il tombe à genoux cette fois ci c'est la fin. La lame du géant fait un moulinet et cherche à trancher la tête du Draconide, un coup d'estoc aurait été mieux réfléchis, il se jette en avant et envoie un énorme coup de poing dans le visage du monstre le métal plie mais son visage n'a rien. Il reprend ses esprits rapidement pour voir l'homme au masque récupérer son arme dans le torse du leurre et finit par attaquer, le manche en noyer n'est même pas entamé par le tranchant de l'arme et le pommeau se fracasse sur le heaume faisant reculer le champion. Une danse macabre débute, Alzranak souffle beaucoup il s'épuise mais le heaume cabossé gagne du terrain et les omoplates du draconide touche le mur de l'arène, la lame lacère sa cuisse. Le genoux plie une fois de plus et son adversaire sent le doux parfum de la victoire voler jusqu'à ses narines. Il a la saveur du sable chaud, du soleil brûlant et du sang tiède, il le sent déjà couler le long de ses chausses alors qu'il parle, il peut même sentir le métal froid morde sa chair, il peut sentir sa propre ossature être parcouru de craquement. La hache se retire une première fois de la jambe du champion avant de pousser en arrière, tel une tortue il se retrouve sur le dos. Le challenger se redresse difficilement alors que sa main rampe vers le manche de l'épée. La hache se dresse, retombe un hurlement fracasse les parois de l'arène maintenant silencieuse. Le démon veut enlever son casque, le métal bosselé refuse de partir et son moignon ne peut l'aider. C'est un champion il ne peut mourir comme cela, il ne doit pas mourir. La hache s'abat une nouvelle fois et le deuxième bras se détache du corps ce gladiateur est un monstre, il somnole peu à peu, la vérité se brouille il ne voit plus que les deux yeux rouges qui brillent au soleil. Il termine de l'enjamber et le laisse mourir tel un chien au soleil. Sans demander son reste il traverse le stade muet comme un tombeau avant de rentrer à nouveau dans le tunnel sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La douceur de vivre. (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etiquette et savoir vivre
» La Joie de Vivre [libre]
» Réveil ... en "douceur" [libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra Cadecta :: Port des sables-
Sauter vers: