Là où tout semble perdu, un espoir persiste toujours…
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tullia E. Raijer

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 27
Localisation : Sous un cerisier en fleur

Feuille de personnage
Race: Amazone Elfe
Âge: 35 ans
Niveau: 1

MessageSujet: Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)   Dim 4 Aoû - 13:22

Cela faisait à présent deux semaines que j'avais quitté la forêt du Sud Est. La température avait chuté considérablement selon moi, m'obligeant à porter une veste. Fenris ne ressentait pas la moindre différence, continuant de marcher normalement, sans haleter. Nous avions traversé la pleine du Vent, faisant quelques rencontres. Mais mon but était Aiizia, la ville elfique la plus proche du territoire des Amazones. Par un traité de paix nous ne nous y attaquions pas, et j'étais certaine d'être tranquille. La réputation des Amazones n'est plus à faire, et les Elfes sont réputés pour ne pas avoir autant de penchants bestiaux que les Humains, par exemple. La nature des Elfes ainsi que la peur que peu inspirer mon peuple devraient m'assurer une certaines tranquillité vis à vis des mâles. Pas de risques, en théorie, pour qu'ils viennent m'indisposer.
La ville était semblable à la grande ville des Amazones, mais avec beaucoup moins d'arbres, et beaucoup, beaucoup plus de mâles. L’androgénie des elfes rendait la présence des mâles plus supportable, ceux ci ayant de traits assez efféminés. Cependant, il n'y avait pas que des elfes.
Mais j'avais mon propre avantage. Fenris agissait comme un charme de protection. Bien installée sur son dos, je pouvais voir avec satisfaction les gens se pousser de notre chemin et rester bien à distance. Certains se mettaient à parler, mais aucun, surtout les mâles, n'osaient faire de réflexions à voix haute. L'influence de la nation Amazone était indéniable, car personne dans la rue n'osa me provoquer. Bon, il faut dire qu'avoir un Maitre Loup comme monture aide, mais tout de même, c'est une sensation assez agréable.

Il y avait beaucoup de boutiques, que ce soit de vêtements, de bijoux, de nourriture, ou encore de livres. J'aurais aimé y faire un tour, mais j'avais plus faim et soif qu'autre chose. Je me mis en quête d'une taverne, où je puisse trouver nourriture et logement. Je comptais rester dans cette ville une semaine ou deux, histoire de faire mes recherches et d'écouter les rumeurs. Il n'y a rien de mieux que les rumeurs, car il y a dedans tout ce qui n'est pas officiel. Souvent des mensonges ou des exagérations, mais pour quelqu'un qui sait enquêter et séparer la vérité de la falsification, une vraie aubaine. En me promenant dans les rues, j’aperçois l'enseigne d'une taverne du nom de la Lune Bleue. Il y avait de la place pour laisser Fenris à l'entrée de la taverne. Je ne pense pas qu'ils laissent les montures rentrer, c'est une évidence. Je descend de Fenris et le laisse à l'entrée, lui disant de faire attention et de ne pas faire de grabuge. Il gronde un peu et s'allonge sur le sol, surveillant les alentours de ses yeux acérés. Pas besoin de l'attacher, car il n'irait jamais loin de moi, et il serait folie que de tenter de voler un Maitre Loup.
Je rentre dans la taverne, et va m'installer à une table isolée. On me jette des regards de travers, mais bien rapidement on fait effort de m'ignorer. Il vaut mieux, quand on est un mâle et face à une Amazone. Il y avait une forte présence masculine, et mon inconfort était au plus haut. Cependant, voulant respecter la volonté de ma mère (mon Général), je faisais l'effort de prendre sur moi. Il y avait des elfes, des humains, quelques dryades et des Ondins. Une fois à ma table, une serveuse vint me demander ce que je voulais. Voyant que c'était une femme, cela me détendit un peu, et je pus lui répondre avec une certaine amabilité.


" Une chope d'hydromel, ainsi que de la viande grillée. J'aimerais aussi une chambre pour les deux semaines à venir. La plus isolée de ces.... mâles. Est ce possible ?"

Elle sourit et me dit qu'elle allait voir ce qu'elle pouvait faire, et qu'elle m'apporterait ma collation ainsi que mon repas sous peu. Je la regardais partir, et observais les lieux. C'était animé, et l'ambiance plutôt sympathique. Il y avait un petit orchestre pour de la musique, plusieurs serveuses, et comme clients quelques voyageurs ainsi que des commerçants. J'observais avec une certaine satisfaction que les mâles se comportaient bien envers les femmes. Même si je trouvais abjecte l'idée qu'une femme s'abaisse à servir un mâle (prends sur toi Tullia, prends sur toi...) elle étaient mieux traitées que ce que je pensais. J'attendis ma boisson, et personne ne vint me déranger pendant ce laps de temps. Tant mieux. Quand elle arriva, je buvais avec ardeur, appréciant le goût de cette boisson. La serveuse me dit que la chambre était libre, mais que malheureusement l'établissement étant remplis, elle ne pouvait donner une chambre isolée.
J'hochais de la tête, et paya la boisson. La viande devait arriver sous peu. en attendant, je continuais de regarder. Et un petit spectacle inattendu vint divertir mes yeux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel L. Gremory
Noble
Noble
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 24
Localisation : ~~ Dans tes rêves ~~

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Âge: 20 ans
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)   Lun 5 Aoû - 17:45

Ces derniers temps Raziel sortait peu de chez lui, les cours de diplomatie étant en pause il ne pouvait s'y rendre. Son professeur était malade et avait donc du suspendre la formation des futurs diplomates, le bon côté des choses c'est que le jeune semi-elfe pouvait souffler un peu, il était trop plongé dans ses livres et apprendre devenait maladif chez lui, au point qu'il engloutissait tout les livres de sa maison en seulement quelques heures. Vous me direz ce n'est pas forcément bien passionnant que de lire des traités ou des relevés financier de la ville et autres village.
Sa mère lui avait ordonné de prendre l'air se matin, au moins de faire l'effort de sortir la tête de ses bouquins, chose qu'il accepta à contre cœur, il mit une tenue plus décontracté sur le dos et prenant un sac y glissa un livre sur les traités de Paix depuis la grande Guerre à nos jours. Maintenant il lui fallait trouver un endroit bien sympa et calme pour lire, il avait pour cela plusieurs petites idées, comme le temples de l'air dans la forêt de sombre Lune mais aussi les cascades du lac émeraude ou bien même l’observatoire, ce dernier sert à l'étude des oiseau vivant dans la forêt de sombre lune et près du lac. Jamais personne ne s'y rends et c'est d'un calme absolue pour celui qui désir lire, peindre ou même s'exercer à la magie.
Raziel fit son choix et sortant de chez lui se dirigea vers le nord ou se trouvait l’observatoire, mais à peine il eut le temps de faire dix mètres qu'une foule de personne lui bloqua le passage, certaines gardes ainsi que beaucoup d'humain. Il réussit tout de même à se faufiler au premier rang pour chercher à voir et à comprendre ce qu'il se passait et il comprit bien vite en voyant le Maitre-Loup, ou Garn dans la langue du coin, il s'agissait en réalité d'un loup géant que chevauche les... Amazones.

Le loup était allongé à l'entré de la taverne de La Lune bleue, un endroit très réputer des chasseurs qui venaient compter leur exploit de chasse, mais également de la plupart des soulards affectionnant cet endroit pour les deux trois serveuses plutôt jolie à regarder. Le loup avait les yeux fixés sur la foule, il semblait si menaçant alors qu'il ne faisait rien, pas même un grognement. Raziel se concentra d'avantage sur ce que racontait les hommes autour de lui, ils parlaient d'une mangeuse d'homme, d'une amazone, qu'elle serait ici dans le seul but de faire son marché, c'est à dire trouver un candidat idéal pour lui donner un enfant puis elle le tuerait. A ces mots Raziel sembla frémir de peur, la mort lui faisait si peur, et dire qu'il y avait une faiseuse de mort ici à Aiizia, n'arrangeait en rien sa phobie. Il écouta maintenant les gardes qui rassuraient les hommes attroupé devant la taverne, leurs propos étaient plus encourageant et ils diminuèrent un peu sa peur, car il passa près du loup pour rentrer dans la taverne, ce dernier ne le quitta pas du regard, sans doute par méfiance de si le jeune homme voulait lui porter un coup dans le dos ou autre, peut-être même qu'il sentait la magie dont le jeune homme s'était entouré en signe de protection, quoi qu'il en soit, il était désormais à l'intérieur de la taverne et son regard allait de table en table et trouva enfin la prétendue amazone, une jeune femme, enfin elle devait approcher de la trentaine mais elle restait très jolie, encore heureux à cet âge!

Il s'approcha mais se mit à la table juste derrière elle, posant son regard sur le dos de la jeune femme, celle-ci buvait une chope d'hydromel et attendait sans doute son repas. C'est d'ailleurs à se moment que deux ivrognes bien imbibés, firent leur entré dans le bar et vinrent prêt de la jeune femme essayant sans doute de la draguer, les pauvres ils n'avaient même pas reconnu qu'il s'agissait d'une amazone, et à son air elle allait surement les étriper pour l'audace qu'ils avaient eu en venant la déranger ainsi. D'un mouvement de bras Raziel fit naitre un courant d'air sous leurs bottes au moment où ils voulurent prendre place face à la dame, les faisant ainsi tomber le cul par terre, sa magie bien qu’insuffisante pour blesser pour s'avérer fort utile dans ce genre de moment. Les deux hommes au sol cherchèrent férocement du regard ce qui avait bien put les faire tomber, leurs yeux sur Raziel ils vinrent vers lui laissant la jeune femme tranquille. Les deux hommes grands et costauds, ressemblaient d'avantage à des marins qu'à des chasseurs mais le couteau pendant à leur taille proua au semi-elfe qu'il se trompait dans son jugement. D'une voix hargneuse le premier demanda si c'était lui qui les avait poussé, devant le mutisme de Raz', il planta son couteau dans la table, le bruit fit taire toutes les conversations de la salle et tous les regards se braquèrent sur eux trois.

-"Et bien en voilà des manières messieurs... déjà vous dérangez une amazone et maintenant vous faite des menaces à un Diplomate de la famille Gremory... Vous savez pas ce que vous faites, et vous êtes ivres. Partez avant que quelqu'un s'énerve et ne vous foute dehors..."

-"Sale merdeux! d'où tu te permets de nous parler ainsi! Tu vas voir on va t'apprendre le bonne manière!"

Il leva son poing pour assemer un coup au visage au jeune homme mais au même moment...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia E. Raijer

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 27
Localisation : Sous un cerisier en fleur

Feuille de personnage
Race: Amazone Elfe
Âge: 35 ans
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)   Mer 7 Aoû - 13:55

Juste après qu'un elfe soit rentré pour s'asseoir à la table derrière moi, une bande de trois éclopés bourrés comme des barriques firent leur entrée. Ils étaient armés, mais vu leur état ils seraient surtout dangereux pour eux même. Je n'y fis pas attention au début, attendant toujours mon déjeuner. Mais eux m'avaient vu, et semblaient vouloir faire les malin. Ils s'approchèrent de ma table et se mirent à m'aborder, avec toute la mauvaise galanterie dont ils pouvaient faire preuve. Je les regardais un instant d'un air outré, me demandant s'ils avaient bien toutes leur tête, puis dardais sur eux un regard meurtrier. Je me contenais comme je le pouvais, répétant sans cesse dans ma tête que j'étais ici non pas pour purger la ville de ces mâles impies, mais bien pour en apprendre plus sur leurs coutumes. De plus, le meurtre (même de mâle) était interdit dans ces contrées pacifiques, et à moins d'être moi-même attaquée je ne peux riposter de manière fatale. Pour moi l'attaque est de taille, et cela pour plusieurs choses. Ce sont des mâles qui non seulement osent m'adresser la parole, mais qui en plus sentent mauvais, sont sales, sentent la vieille vinasse et ont une voix des plus désagréable. Tout ceci s'apprête à un crime selon mes critères.

Eux ne semblaient pas avoir conscience du danger qui les menaçait. Ignorant mon regard plus qu'évocateur de mon envie de les étriper sur place, l'un d'entre eux commença à vouloir prendre place à ma table. A peine avait-il commencé ce mouvement que ma main avait atteint la garde de ma dague de ceinture, et qu'un autre évènement singulier se produisit. Je sentis la magie agir, et un coup de vent fit tomber celui qui avait tenté de s'asseoir. Surprise, je relâchais ma dague, et me demandais qui avait bien put faire ça. L'homme se releva, très visiblement en colère, et son regard se posa sur une personne dans mon dos. La seule personne à être derrière moi, est cet elfe de plus tôt. Etais ce vraiment lui qui avait utilisé la magie ? Le mâle ne se fit pas grande réflexion sur la culpabilité de l'elfe, et se dirigea vers lui avec ses deux compères en renfort. Il se mit à interpeller l'elfe, plantant sa dague dans la table. L'elfe lui répondit, s'identifiant par la même occasion. Gremory... cela me disait quelque chose. En tout cas ce diplomate allait avoir de gros ennuis. Je soupirais et levais les yeux au ciel.

 
* My my, qu'ils sont bruyants...*
 
Je me tournais pour voir ce qu'il se passait, et vis l'homme commencer à lever le bras pour frapper l'elfe. Par instinct je me levais et bondis vers l'homme. Déjà que je n'aime pas qu'un mâle prenne ma défense, mais si c'est pour en plus se faire battre juste après, c'est d'autant plus humiliant ! Sans crier gare je poussais d'un geste les deux ivrognes, et interceptais le bras de l'attaquant. En quelques secondes je lui tordais son bras dans le dos, lui donnais un coup violent dans les genoux pour le forcer à se baisser, puis de ma main libre lui pris la tête pour la fracasser contre la table. Un craquement sonore annonça une fracture certaine du nez, et sûrement une facture pour nettoyer le sang. Furibonde, je me tournais vers les deux autres hommes, dardant un regard plus qu'évocateur de Mort. Je leur parlais d'une voix glaciale et qui ne cachait nullement ma colère.
 
" Des porcs comme vous n'ont rien à faire dans une taverne. C'est à la porcherie qu'est votre place. Alors dégagez, avant que je vous saigne comme vous le méritez...."
 
Ils se figèrent un moment, ayant sûrement du mal à comprendre ce qu’il venait de se passer. Leur compagnon gisait par terre, gémissant et grognant en même temps. Ils se regardèrent, et commencèrent à s’approcher de moi de manière menaçante. L’un d’entre eux voulu me frapper, mais je bloquais son attaque et le mettais à terre. En même temps, je criais pour avertir Fenris.
 
" Fenris, dram'yek! "
 
Il y eut un raclement, comme si on écorchait du bois, puis une masse grondante se fraya un chemin en un éclair dans la taverne. Gueule ouverte, Fenris saisit l’un des mâles par l’épaule, lui arrachant autant un cri de frayeur que de douleur. Il renversa des tables et des chaises, faisant fuir plusieurs clients dans des cris. Il le projeta au sol avant de le trainer vers la sortie, celui-ci se débattant en vain, son épaule en sang repeignant assez joliment le sol. Fenris savait qu’il n’avait pas le droit de le tuer, je lui en avais intimé l’ordre. Mais il ne laissera certainement pas sa proie s’échapper. Le seul homme encore debout était blanc comme un linge, et tout le reste de la salle était terrifiée. On pouvait entendre au dehors les grondements sauvages de Fenris, qui maintenait au sol le mâle suppliant pour sa vie. Je regardais une dernière fois l’homme, l’interpellant sèchement et sans aucune retenue concernant mon courroux.
 
"Dégagez maintenant, avant que je ne décide de vous faire subir le traitement que l'on réserve aux mâles impudents, chez nous les Amazones... "
 
Le mâle tremblait, et finit par s’enfuir. De mon côté, je prenais par le pied le mâle au sol, et le trainais jusqu’à la sortie. Je le lâchais dans le caniveau, puis sifflait Fenris pour lui dire de le laisser tranquille. Il revint vers l’auberge, non sans continuer de feuler à l’intention des autres. Il s’allongea de nouveau, fixant son regard sur la foule et les gardes. Il avait repris sa composition naturelle, à l’exception que son poil était hérissé et que sa gueule était un peu barbouillée de sang. Je le calmais par quelques petites tapes sur la nuque, dévisageant de manière dédaigneuse et peu amicale les badauds. Je rentrais dans la taverne, dans laquelle le silence s’était fait. Je revenais à ma place, mais pas sans me tourner vers l’elfe et le pointer du doigt, pour le sermonner sévèrement.
 
" Et vous, le mâle elfe, je n'avais pas besoin de votre aide, alors mêlez-vous de vos affaires ! "
 
Suite à cela, la serveuse m’amena ma pitance, que je commençais à manger tranquillement. Avec ça, il faudrait bien un fou pour vouloir me défier ouvertement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel L. Gremory
Noble
Noble
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 24
Localisation : ~~ Dans tes rêves ~~

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Âge: 20 ans
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)   Jeu 8 Aoû - 17:15

La scène se passa si vite sous les yeux du jeune semi-elfe, d'abord la jeune femme qui était une amazone se leva pour me porter assistance même si il pensais qu'avec les bons mots il aurait pu tout à fait s'en sortir, puis vint le loup géant qui entra dans la taverne renversant les tables et les chaises afin de ses frayer un passage jusqu'aux trois agresseurs, dont l'un gisait au sol le nez fracasser, d'ailleurs on pouvait voir des traces de sang sur le rebord de la table signe de l'impact de son visage ici.
Le Garn menaça le titubant de sa gueule béante et le mord à l'épaule, encore du liquide pourpre vint s'étaler sur le sol et plusieurs table puis d'un pas rapide il traina l'homme en dehors, sa maitresse fit de même avec celui qui était allongé au sol et enfin le dernier partit de son propre chef. La salle s'était vidée de moitié et le tavernier ne semblait pas heureux du tout, même si ses hommes sont des ivrognes de première ils sont également source de revenu pour l’honnête commerçant et il comptait bien demander à cette amazone de rembourser les dommages commis par elle et sa bête après tout, même si elle venait d'ailleurs, les lois s'appliquaient aussi pour elle. D'un pas rapide il vint à la suite de la serveuse qui apportait la nourriture mais avant qu'il ait pu ouvrir ses lèvres pour proférer ses menaces Raziel se leva et le prit à part se disant prêt à payer pour dégâts, après tout il venait d'une famille noble et pou une fois que son argent pour servir à quelque chose d'utile.
Les yeux du tavernier ne pouvait s'empêcher de fusiller la jeune femme prétextant qu'il avait perdu bien plus que quelques clients, certains fidèles à leur caractère ne remettrais sans doute jamais les pieds ici. Les amazones sont un fléau selon lui et elle devait partir sur le champ partir d'ici, et que les gardes même si ils devaient faire respecter l'égalité seraient surement du même avis que lui! Le semi-elfe lui proposa une autre solution plutôt que d'en venir là, ils suffisaient à l'amazone et à lui, les responsable de ses carnages de faire deux-trois courses pour le Tavernier et tout serait réglé, l'affaire semblait honnête mais il restait à convaincre la jeune femme, chose qui ne serait pas aisé, loin de là!
Le semi-elfe s'approcha de la jeune femme et prit place face à elle le regardant un peu avant de se lancer dans son discours.

-"Euh.. merci déjà, je sais que les Amazones ne sont pas réputé pour aimer parler et encore moins avec des hommes, enfin des mâles comme vous l'avez signalé et certes j'aurais peut-être du ne pas intervenir mais j'ai surement évité à ses hommes de finir en plus mauvais états... En tout cas ne le prenez pas mais vus semblez pas très riche, car si ça l'était vous ne viendrez pas la pire taverne du coin donc je me suis permis de payer les réparations qui s'élève à plus de 15 000 pièces d'or, et je viens pas pour vous demandez de payer ou autre! Mais juste pour vous proposer un moyen de pas finir en prison... Le tavernier désir porter plainte contre vous et vu l'état de la salle, il aurait raison de le faire et les gardes le croiraient sur parole, de plus els amazones ne sont pas les bienvenues ici, et il serait fort dommage pour vous et votre loup de finir en prison voir pire pour lui... Même la parole des trois ivrognes auraient plus de valeur que la votre à leurs yeux... Mais encore une fois j'ai trouvé une solution pour ça... il suffirait de faire un peu de publicité pour la taverne, aller à la rencontre des gens pour lui parler de l'endroit de façon positive, et sans violence et tout serait réglé, le tavernier retrouverait des clients, vous ne risquerez rien et tout le monde serait heureux... L'idée n'a pas l'air de vous enchanter, mais vous ne le faites pas pour ce mâle de tavernier, ni pour le mâle de semi-elfe que je suis, mais pour vous et votre Loup géant, je pense que vous ne voulez pas qu'il finise embroché par les cent gardes autour de la taverne qui... ont été ameuté par vous.. nous.. enfin vous et votre loup.. je vous laisse finir votre repas, j'attendrais dehors, réfléchissez y.."

Sortant de la taverne le jeune semi-elfe s'assied au niveau de la rembarre côté ouest, les jambes dans le vide il s'amusait à battre l'air, en se demandant si il avait bien fait d’intervenir et de l'aider deux fois...
Après tout si il n'avait rien fait le Tavernier aurait demandé réparation, et il était en droit d’exiger la mort du loup ainsi que l'emprisonnement de la jeune femme. Les contrées magiques avaient beau être un refuge pour les gens possédant un don, elles restaient quand même assez ferme au niveau de la loi.
La porte de la taverne s'ouvrir de nouveau il s'agissait d'un autre client qui tombé dans les pommes plutôt venait de reprendre connaissance et de s'enfuir en courant. Encore un client qui ne reviendrait pas, et un autre où il faudrait retrouver un remplaçant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia E. Raijer

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 27
Localisation : Sous un cerisier en fleur

Feuille de personnage
Race: Amazone Elfe
Âge: 35 ans
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)   Lun 19 Aoû - 17:37

Le calme était revenu dans la taverne. Celle ci était dévastée, mais au moins il n'y avait plus ces crétins de mâles. Des clients fuyaient la taverne, ameutant encore plus de monde au dehors. Le propriétaire des lieux était, quant à lui, loin d'être enchanté. Il me regardait avec un mélange de colère et de crainte. Il devait être en colère du fait que j'ai détruit un peu le mobilier avec Fenris, mais j'étais persuadée que la clientèle en fuite était la source principale d'une telle ire. Il sortit de derrière son comptoir, et se dirigea vers moi tout en me fixant. Voulait il se battre à son tour ? Qu'il vienne, je l'attend de pied ferme. Je lui rendais son regard tout aussi froidement, assise sur ma chaise avec ma chope dans la main. Cependant, le barman fut intercepté par l'elfe qui plus tôt avait pris ma défense. De quoi se mêlait il encore celui là ? Je fronçais des sourcils, n'aimant pas ainsi que l'on se mêle de mes affaires mais aussi que l'on me prenne mes proies.
Mais je ne bougeais pas, le laissant faire. J'écoutais, tout en continuant de boire. Le barman était furieux, disant qu'il allait prévenir les autorités. J'étais étonnée. Certes, j'ai brisé quelques chaises et fait peur à deux trois clients, mais il n'y a pas de quoi en faire un drame ! Surtout que c'était de la légitime défense, et que ce n'était pas comme si je ne les avais pas prévenu. C'est de leur faute s'ils sont stupides, pas de la mienne, alors qu'ils en payent les conséquences. Je fus estomaquée par le prix qu'il demanda en réparation, et encore plus quand l'elfe accepta de payer. Il était fou ?! Pourquoi payer à ma place ? Cela me mettait mal à l'aise, et pour ainsi dire en colère. Cela part peut être d'un bon sentiment, mais de mon coté c'est comme si on me considérait comme incapable de prendre ses responsabilités. Être à la charge d'un mâle, c'est un déshonneur pour une Amazone.

Mais avant que je n'arrive à me décider à me lever pour aller défendre moi même mon cas, l'affaire fut entendue entre les deux mâles. Le barman retourna à sa salle, relevant les chaises et débarrassant les débris, et l'elfe vint vers moi, avec la volonté semble t'il de me parler. Je le voyais venir, dardant des yeux perçants sur lui. Il avait l'air mal à l'aise, et intimidé par ma personne. Il se mit à parler, avec un peu d'hésitation et parfois en partant dans tous les sens. Il me remercia, avant de clairement m'insulter. Moi, ne pas sembler riche ? C'est peut être vrai, mais l'habit ne fait pas le moine tout de même ! Je le trouvais bien gonfler de faire des assertions sur des simples préjugés et apparences extérieures. Même si je suis Amazone, je suis une noble, et ma position dans la hiérarchie militaire me permettait d'avoir un revenu convenable. De plus, ne dépensant pas fréquemment, j'avais déjà accumulé une belle somme. Aussi ces 15 000 pièces d'or, je pouvais les payer.
Je ravalais ma colère, tentant de garder mon sang froid. Il méritait bien une bonne leçon celui là... Mais il semblait plus maladroit dans ses paroles qu'autre chose, et tout cela partait d'un bon sentiment, je le voyais bien. S'il voulait être diplomate, il avait intérêt à s'entrainer bien plus pour réussir à convaincre sans froisser les autres. Car c'était le mot, j'étais purement et totalement froissées par ses paroles. En plus, il parlait longtemps ! A croire qu'il avait une capacité d'apnée digne d'une sirène. Je l'écoutais, par politesse mais aussi parce que ses paroles n'étaient pas dénuées d'intelligence et de bon sens. Les Amazones n'étaient pas en odeur de sainteté, et mes actions (bien que TOTALEMENT justifiées) ne pouvaient que me porter préjudice. Il avait payé, mais en plus se proposait de m'aider pour ne pas finir en prison. Pourquoi voulait ainsi m'aider ? Depuis le début, quand les hommes sont venus pour m'accoster, il ne cesse de vouloir me venir en aide. Cette raison était tout à fait incongrue pour moi, car il ne peut agir ainsi sans avoir une arrière pensé ou un intérêt quelconque. A moi de savoir la raison et de juger la chose. Il me proposait donc de l'aider à faire de la pub, et j'avoue ne pas être très enthousiaste à cette idée. Je le regardais toujours froidement, sans rien dire, et cela semblait l'avoir mis encore plus mal à l'aise. Il me dit de le rejoindre à la sortie de la taverne, le temps que je finisse de manger. Suite à cela, il sortit en effet, et je me retrouvais presque seule dans la taverne? Le barman me regardait le moins possible, le fait d'être seul avec moi lui ayant probablement fait retomber toute adrénaline et donc l'envie de vouloir se frotter à moi. Je réfléchissais, et regardais vaguement mon assiette. Ma mission était d'en apprendre plus sur ces peuples rustres remplis de mâles, et cet elfe mâle semblait autant de bonne famille qu'influent. Il ne semblait pas non plus stupide, et ne me montrait pas d'irrespect volontaire. De plus, je voulais absolument savoir pourquoi il m'avait aidé. Vidant ma chope, je me levais, n'ayant même pas touché la nourriture. Je sortais, mon regard croisant celui du barman. L'inimitié qu'il y lu sembla lui donner des sueurs froides, et il pâlit légèrement. Mais il se renfrogna tout en se gonflant d'importance, voulant se donner de la contenance pour ne pas montrer sa faiblesse.

Une fois dehors, je pouvais en effet voir toute l'attention que cette malheureuse scène avait créé. Une foule était là, regardant Fenris tout en murmurant. Leur voix se turent quand ils me virent arriver, mais je ne leur prêtais pas la moindre attention. Les soiffards étaient déjà partit, je ne sais où dans la ville. Les gardes me jetèrent un regard méfiant, mais je ne répondis pas à leur yeux belliqueux. Je me tournais vers Fenris, qui leva sa tête et remua la queue. Je lui souriais et lui flattait la nuque. Il s'était amusé, et cela me convenait. Je voyais aussi à coté de la taverne le jeune elfe, qui me regardait en attente d'une réponse. Je le fixais, sans rien dire, avant de soupirer et de lui répondre.


"Tu parles trop, elfe mâle. "

Je faisais signe à Fenris de se lever, ce qu'il fit en s'ébrouant. Je montais prestement en selle, avant de regarder l'elfe et de lui faire signe de me suivre. J'acceptais son offre, il fallait donc se mettre en route. Mon Garn marchait lentement, la foule s'ouvrant très largement pour le laisser passer. Tout en continuant de marcher, je fis l'effort de continuer la conversation, afin de lui expliquer deux ou trois choses. Il y avait certaines de ses paroles qui m'étaient toujours restées en travers de la gorge, et je n'allais pas me gêner pour le lui faire savoir.

" Ne crois pas que je n'ai pas compris ce que tu as fais pour moi. Mais laisse moi mettre les choses au clair. Premièrement, j'étais dans mon droit car légitime défense. Deuxièmement, être amazone ne veut pas dire être une péquenaude, et je suis tout à fait capable de payer une somme telle que 15000 or. On n'insulte pas les gens que l'on ne connait pas sans savoir, au risque de perdre ta tête. En tant que diplomate, tu devrais le savoir non ? "

Je souriais légèrement, le regardant avec malice. Le pauvre, il devait être jeune et encore en apprentissage. Mais bon, on a bien le droit de se moquer un peu. Je m'étonnais moi même de me laisser aller à autant d'informalité avec ce mâle. D'habitude je n'engage jamais une telle conversation, et fais encore moins de blagues ou de taquineries. Quelque chose en lui me le rendais moins dangereux, et donc ne mettait pas mes nerfs à vifs. c'était agréable, et aussi déstabilisant. Je continuais de parler, tentant de me reprendre.

"Et troisièmement, tu t'es fait arnaqué par ce tavernier. Tout son boui-boui et sa clientèle ne valent pas cette somme. Enfin, c'est une leçon à apprendre... "

Je regardais les alentours, nous nous rapprochant des lieux commerçant. La ville, bien que de taille inférieure à la capitale elfique, était vivante et riche, le commerce semblant y fleurir avec aise. Il devait être agréable de vivre ici, du moins s'il n'y avait pas tant de mâles. Ils ne craignaient pas grand choses, la sécurité de la ville étant assurée autant par le système de garde que par les diverses alliances. Même nous, les Amazones, ne pouvions y faire notre marché pour se trouver un mâle de reproduction. Aussi, la rumeur selon laquelle j'étais venue pour chasser, était purement un mythe. De plus, je n'étais nullement ici pour chercher de quoi me donner une engeance. J'étais là pour apprendre, et ce jeune mâle pouvait bien m'être utile.

" Par dette d'honneur, je vais t'aider à redresser la situation. Mais je doute sincèrement qu'une Amazone telle que moi puisse avoir le moindre succès pour faire de la pub. La chance est plus grande pour qu'ils m'insultent et m'indisposent. Et tout le monde sait ce qu'il arrive dans ces cas là.... "

Oui, tout le monde le sait. C'est bien pour cela que les Amazones sont craintes, car elle ne font pas de cadeau quand on ose insulter leur sexe. Aussi son idée de faire de la pub n'était pas vraiment adaptée. Les gens auraient peur de moi et fuiraient avant même que j'ai le temps de leur parler. Même sans Fenris, ils resteraient méfiants et ne me croiraient pas. Ils penseront sans doute que je leur tends un piège, comme ces succubes ont l'habitude de le faire. On nous confond souvent d'ailleurs, et cela est fort insultant. Nous n'avons pas besoin de dévorer les mâles pour survivre, et nous ne nous abaissons pas au plaisir de la chair de manière aussi avilissante. Certaines Amazones aiment s'amuser avec quelques mâles, mais jamais dans le but de la reproduction. De manière générale, nous tuons moins de mâles que les succubes, car nous ne nous nourrissons pas d'eux.
Une nouvelle question me traversa l'esprit. Ce doute et ce questionnement à propos de ses raisons pour m'avoir aidé. J'étais toujours intriguée, curieuse et méfiante à la fois. Aussi, tout en le regardant avec une froideur traduisant la méfiance, je lui demandais.


" De plus, pourquoi m'aider ? Je suis une Amazone après tout, et je pourrais bien être en chasse, comme ils disent."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel L. Gremory
Noble
Noble
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 24
Localisation : ~~ Dans tes rêves ~~

Feuille de personnage
Race: Semi-Elfe
Âge: 20 ans
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)   Dim 1 Sep - 22:57

Le jeune semi-elfe l'écoutait attentivement et vint à se demandé si elle disait vrai sur le fait qu'elle puisse payer une telle somme comme ces quinze milles pièces d'or qu'ils devaient en dédommagement au tavernier. Tout en marchant légèrement derrière Fenris, son Garn qui transportait sa maitresse sur son dos, le jeune homme inspecta l'allure de la femme. Plutôt grande et austère, elle avait des produit de bonne facture comme son arc en bandoulière sur son dos. Ses habits étaient aussi de bonne qualité, aucunes déchirures, très peur de poussière et autres tâches qui auraient pu se trouver dessus au fil des ses aventures. Peut-être qu'elle était se sang noble comme lui après tout.
En tout cas il continua d'écouter ses propos tout en s'approchant d'une première grande place. Il s'agissait de la place des commerces un endroit idéal où trouver des futurs clients, mais pour cela il allait falloir que la femme joue le jeu, et ces mettre sa fierté légèrement de côté, bien sur depuis tout à l'heure elle questionnait le jeune homme sur ces intentions et ses projets pour réussir ce qui semblait impossible pour l'amazone. Raziel lui fit signe de se diriger vers un coin isolé pour qu'ils puissent discuter de la suite en toute tranquillité.
Raziel surveilla vivement les alentours, il ne fallait pas que certaines oreilles entendent puisque ce qu'il comptait faire allait tout de même à l'encontre de la loi et si combien même il voulait la suivre à cent pour cent il ne le pourrait pas en fréquentant une amazone. Faisant exprès de pas la regarde dans les yeux afin de ne pas la froisser il murmura à voix basse:

-"Bien... Tout d'abord pour te répondre à ta première question je t'aide parce que comme tu me l'as si bien rappeler je suis un diplomate, mon travail est donc de maintenir une paix durable entre les peuples, que se soit entre l'impératrice Hyles et le Roi Humain mais aussi entre une amazone en voyage et n'importe lequel des habitants ici, humains ou elfes. Tu aurais été une fée ou une elfe ça aurait été la même chose... Et pour te rassurer je ne te jugeais pas le moins du monde, mais quinze milles pièces, d'or qui plus est, est une somme très importante et encore une fois tu marques un point en disant qu'il exagère sur le prix, j'en suis parfaitement conscient et c'est pour cela que nous somme ici, ne me crois pas stupide je t'en pris... Il va en avoir pour son argent et pas forcément dans le bon sens du terme. Maintenant je vais t'expliquer... si tu le permets bien mon plan... Tout d'abord je vais rester sur cette place et aller voir chaque mendiant afin de leur dire qu'ils auraient plus de chance de trouver monnaie près de l'auberge de laquelle nous venons. De ton côté tu vas te rendre à l'est de la place où se trouve un quartier assez mal famé, des voyous comme on dit, ils ne sont pas méchants et je pense qu'avec ton loup tu n'auras pas de mal à les forcer d'aller consommer dans la taverne. Par contre n'en tue aucun... Je tiens pas à ce que tu finisse tout de même en prison... quand je dis tuer je veux aussi dire... n'en abîme pas.. fais leur juste peur.."

Raziel avait dit ça d'une traite tout en bégayant légèrement chaque fois qu'il devait regarde la femme plus ou moins dans les yeux, elle était terriblement intimidante quand même. Enfin bon, il l'avait dit et d'après l'expression du visage de la femme elle ne semblait pas contre, enfin bon elle n'allait surement pas tarder à lui faire part de sa propre remarque. Son plan consistait à remplacer la clientèle "correcte" de la taverne par une clientèle plus à risque. De plus la présence nombreux de mendiant autour ne donnerais pas envie aux gens honnêtes de s'y rendre et encore moins aux riches.
Pour finir le jeune semi-elfe comptait utiliser la loi à son avantage puisque théoriquement le but de leur "mission" était de ramener des clients et eux allaient les forcer à consommer, ce qui voulait dire une rentré d'argent supplémentaire pour la taverne qui aurait de quoi se sustenter et donc ne serait pas dans l'obligation de demander autant comme réparation. Plus la femme allait forcer de voyous à consommer plus leur dette allait diminuer et de quinze milles il n'aurait plus qu'à payer une centaine de pièce au mieux.
Un plan très ingénieux et qui ne demandait en rien à la femme de changer son caractère où d'aller distribuer des tracts partout en ville. Cette "pub" allait être une vrai punition à se charlatant de tavernier. Le jeune homme se dirigea vers un premier groupe de mendiant quant il se tourna vers la femme lui lançant à voix basse pour qu'uniquement elle entende.

-" Au faite, tu voulais savoir pourquoi je me méfiais pas de toi, si tu étais en chasse et tout... Pour faire bref, la chasse des amazones est interdite ici et il serait folie pour que l'une d'entre vous vienne le faire puisque sa serait la mort assuré. De plus j'ai lu dans un livre de traité un accord entre le chef des amazones enfin... La chef, pardon. Et l'impératrice qui stipule que les amazones ont interdictions de venir prendre un reproducteur ici mais que si l'homme s'aventurait sur vos terres vous étiez en droit de faire tout ce que vous désiriez.. Comme quoi je t'ai bien jugé"

Il se permit un clin d’œil avant de reprendre sa route vers le groupe de demandeur d'or... Il espérait au fond de lui qu'elle ne l'ait pas mal prit et qu'elle ne l'égorge pas, quoi que si elle le faisait elle en paierait les conséquences... Il pensa aussi aux risques qu'elle allait prendre et si... elle échouait, son plan tomberait à l'eau...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tullia E. Raijer

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 27
Localisation : Sous un cerisier en fleur

Feuille de personnage
Race: Amazone Elfe
Âge: 35 ans
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)   Mer 4 Sep - 12:31

L’elfe nous conduisit à une place assez grande, où de nombreux marchands avaient leur boutique. J’observais les alentours, à la fois méfiante et curieuse. Il me fit signe pour que nous allions dans une partie de la place bien plus tranquille, et je le suivis tout en scrutant la foule. La manière dont ils faisaient leur commerce était tout à fait amusante, la place des pièces d’or étant bien plus importante que ce que l’on pouvait avoir dans le territoire des Amazones. Une fois à l’endroit qu’il voulait, je descendais de Fenris pour pouvoir parler, ce qui était d’autant plus pratique que j’attirais un peu moins l’attention. Raziel m’expliqua alors son plan, et je fus étonnée à quel point il faisait exprès de ne pas me regarder dans les yeux. Je vais pas le manger quand même, je ne suis pas une succube. Dans un premier temps il m’expliqua pourquoi il m’avait aidé. Selon lui, le fait d’être diplomate était une raison suffisante pour me venir en aide. Je ne comprenais absolument pas ce point de vue, car diplomate ou non il se met en danger pour rien, et régler un tel problème ne va en aucun cas sauver le peuple d’une mésentente avec une autre nation. Enfin, je ne suis pas diplomate, sûrement que certaines subtilités et détails m’échappent à ce sujet.
Il enchaina ensuite en reconnaissant bien, tout de même, que le tavernier exagérait son prix. Là-dessus il me rassurait, il n’était pas aussi nunuche et naïf que ce que je craignais. Il me fit même sourire en parlant d’une certaine vengeance envers le tavernier. Ce petit, je l’avais sou estimé. Il était plus retord que ce que je pensais de la part des Elfes. Devrais-je m’en méfier ? En temps normal un tel comportement chez un mâle me rendrait plus méfiante, car cela prouve qu’ils sont bien de viles créatures, mais les circonstances m’empêchaient de lui en vouloir. Au contraire, j’étais amusée et me prenais au jeu. Bien entendu que ce tavernier méritait une leçon, surtout que sa bière n’était pas vraiment bonne pour le prix qu’il en demandait. Raziel avait bien réfléchit à sa vengeance, et il m’en expliqua les différents détails. Ce n’était pas bête, même si l’idée des mendiants n’était pas pour moi une bonne idée, tout du moins pour de suite. Il me fit sourire quand il suggéra que je n’abîme pas trop les voyous. Avait-il vraiment peur que je les démonte aussi facilement ? J’ai un minimum de contrôle sur moi-même après tout, et je peux remplir sans problème la mission sans faire de vagues si l’objectif est clair et nécessite un tel comportement de retenue. Une fois qu’il eut finis, je le regardais avec malice et lui répondis avec chaleur et amusement. C’était aussi une volonté de le rassurer, car vu comment il avait bégayé et ne cessait d’éviter mon regard, il avait vraiment peur que je lui saute dessus semble t’il .


« Hé hé, je ne te croyais pas aussi revanchard, elfe. L’idée me plait, bien que je doute qu’il accepte de baisser la note en voyant quelle clientèle on ramène. Enfin… Pour les repris de justice, je m’en charge avec plaisir. Et ne t’en fais pas, je ne compte tuer personne ici, je connais les règles et les risques. De plus, comme tu l’as si bien dis, ils ne risquent pas de me faire grand-chose avec Fenris à mes cotés. Je vais te ramener de la crevure des bas-fonds, il va être content ce tavernier ~… »

En disant ça, je souriais sauvagement et faisait craquer mes poings. J’aimerais faire un peu de sport, mais l’idée de traumatiser et malmener ces mâles me procurait un certain plaisir et me permettait de me retenir. Je jetais un coup d’œil à Fenris, qui n’avait aucune idée de quoi on parlait, mais qui sentait que j’étais contente et sur le pied de guerre. C’était tout à fait suffisant pour qu’il soit dans le même état d’esprit, et que son regard brille d’envie d’entrer en action. Mais cette action n’était pas pour tout de suite. Ne semblant pas avoir terminé, il me murmura assez bas la réponse à ma dernière question de plus tôt. Etait-il nécessaire de faire de telles messes basses ? Est-ce si mal que de considérer les Amazones comme non mortelles dans ces villes ? C’était quelque peu singulier. Cependant, il m’assura qu’étant érudit et ayant lu les traités, il savait pertinemment que je n’étais pas venue ici pour trouver mâle, car étant contre les lois imposées par l’alliance. Ha, au moins quelqu’un qui a un minimum de jugeote et de savoir ! Il partit ensuite faire son travail, non pas sans me faire un clin d’œil. Je le regardais avec étonnement, et me sentais quelque peu insultée. Non mais pour qui se prend-il pour s’autoriser une telle familiarité avec moi ?! Il est un miiiiiillion d’années trop tôt pour lui de se permettre une telle chose ! Tout mignon et sympathique qu’il peut sembler pour un mâle, on n’en est pas là.
Un peu irritée et reprenant mon air peu commode, je montais sur Fenris et me mis en route. Génial, maintenant j’étais de nouveau de mauvaise humeur. Ces mâles, ils ont une facilité extraordinaire pour m’irriter sans faire grand-chose. Enfin, au moins ça va servir au but de la mission. Il est plus facile de convaincre des voyous de vous suivre quand il est affiché clairement sur votre visage que vous allez les massacrer s’ils n’obéissent pas. Et présentement, c’était tout à fait l’état d’esprit dans lequel j’étais. Je me dirigeais vers l’endroit indiqué, les gens s’éloignant de moi assez rapidement. J’entrais dans la zone cible, et en effet, c’était le bon endroit. La ruelle était plus petite, des mâles (en grande majorité) accoudés contre les murs, discutant en petits groupes. Ils étaient d’apparence sale, leurs habits bigarrés et déchirés par endroit ajoutant en rien à leur charme naturel douteux. Ils me dévisagèrent, dans un premier temps avec surprise puis avec une grande méfiance. Il était clair que je n’étais pas la bienvenue, et Fenris le sentit lui aussi. Il se mit à gronder et à montrer les crocs, augmentant la tension dans l’air. Ils sentaient la peur, toute leur aura le montrait. Je les observais chacun d’un regard froid et perçant, avec affiché sur le visage toute la bonne humeur qui sied à une amazone devant entrer dans une zone d’infection maximale. Je choisissais un premier groupe, et arrêtais Fenris devant eux avant de les interpeller sèchement.


« Vous, j’ai une mission pour vous. Quelque chose d’intéressant que même vous pouvez accomplir… »

Ils me regardèrent avec surprise, avant de se mettre à sourire d’un air mauvais. Le plus grand d’entre eux, et aussi celui dont le goût vestimentaire était le plus à remettre en question, me répondit sur un ton méfiant.

« Ha ? Et c’est payé combien ? Nos tarifs sont assez chers vous savez, surtout si c’est pour un acte qui va à l’encontre de la loi.»

Il jeta un regard à ses compagnons, sûrement pour se donner contenance et montrer qu’il n’était pas intimidé. Mais quand ses yeux se posèrent de nouveau sur moi, il se mit à pâlir. Mes yeux brillaient d’une lueur malsaine, et mon sourire n’avait rien de charmant. Plus celui d’un fauve s’apprêtant à sauter sur sa proie. Je leur répondis avec un amusement certains, mais cet amusement n’était clairement pas partager et donnait plutôt des sueurs froides.

« Vous payer ? Ho ho, mais le paiement sera très facile. C’est ce service, contre votre vie. Cela vous convient ? Car je doute que qui que ce soit va vous défendre contre une Amazone et son Maitre Loup, surtout si celui-ci est… Affamé. »

A ce mot Fenris se mit à gronder et à claquer sa mâchoire, provoquant un bruit qui les fit tous sursauter et reculer. Il n‘avait rien de très engageant, c’était certain. Et moi non plus. Je continuais, appuyant la réaction de Fenris par mon ultimatum.

« Mais ne vous en faites pas, c’est très facile. Tout ce que vous avez à faire, c’est aller vous installer dans la taverne de la Lune Bleue pour boire quelques verres. Un endroit très sympathique, qui à mon avis vous conviendra parfaitement. Aisé, n’est-ce pas ? Et je vous rassure tout de suite, vous n’avez pas le choix. Car si vous ne faites pas ce que je vous dis, non seulement je le saurais, mais je m’occuperais de votre cas. Difficile de vivre avec un bras en moins, et pas très tentant de mourir à cause d’une morsure qui se putréfie. On dit que c’est une mort atroce….»

L’un d’entre eux se rebiffa, clamant que je n’avais pas le droit et que j’allais être arrêtée si je leur faisais du mal. A ceci je leur riais à la figure, avant de leur faire comprendre que la Loi était contre eux de toute manière avant même que je ne leur fasse la moindre chose. Fenris augmenta la pression en se rapprochant de manière menaçante, et pour les aider je leur jetais deux trois pièces. De quoi qu’ils se payent à boire. Ils finirent par accepter, et pour m’assurer qu’ils feraient bien ce que je leur dirais, je les escortais moi-même sur le champ vers la taverne. Bien entendu je ne m’approchais pas de trop, mais je vérifiais qu’ils rentraient bien dans l’édifice. Et ce fus le début d’une tournée remarquable dans les bas-fonds de la ville, à la recherche de la moindre raclure que je pouvais envoyer là-bas. Je me prenais de plus en plus au jeu, ainsi que Fenris. Quoi de mieux pour passer une bonne après-midi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative de communication avec un mâle ( PV Raziel + Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours] Enseignement shamanique et communication avec l’au-d
» Petits Jeux Entre Nous [ Pv Prioritérement avec Boule Tigrée mais sinon LIBRE]
» Telle une ombre je te regarde avec mon sourire assassin ( Black Smile - Libre ) /Réservé/
» (F) Diana Pentovich (négociable) - ma fille- un monde avec des licornes c'est possible (libre)
» Si tu n'es pas avec moi, tu es contre moi! [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra Cadecta :: Taverne de la lune bleue-
Sauter vers: